logo

Laurent Chardon

Laurent Chardon

French

Place of Birth
1974, in Paris ,France

Nationality
French

Place of Residence
Paris,France

Official Site
http://www.laurentchardon.net/

Studies/Work-Études/Travail

Laurent Chardon est né à Paris en 1974. Après son baccalauréat, il débute des études d’Histoires et entreprend parallèlement de nombreux voyages où il commence sa pratique de la photographie. Il décide d’arrêter ses études et travaille plusieurs années comme saisonnier avant de se consacrer pleinement à la photographie.

Aujourd’hui, il montre un intérêt plus particulier pour le monde urbain. Il y a d’abord Paris où il vit et s’attarde sur différents aspects de la ville. Puis des destinations choisies, prétextes à de longs voyages: La Paz en Bolivie, Ziguinchor au Sénégal, ou encore Oulan-Bator en Mongolie….

Tangente est une série de photographies réalisée en janvier et février 2002 à bord du train Transmongolien, au départ de Moscou, et à Oulan-Bator capital mongol et terminus de ce trajet.

Solo exhibitions/Expositions personnelles

2010 Tangente, Galerie Le Lac Gelé, Nîmes, France

2007 Tangente, Musée de la Photographie André Villers, Mougins, France

2006 Djéol, Le Carré d’Art, Chartres-de-Bretagne, France

2005 Djéol & Tangente, Centre Régional de la Photographie Nord Pas-de-Calais, Douchy-

les-Mines, France

--------------------------------------------------------------------------------------------

Group Exhibitions/Expositions collectives

2010 Les arpenteurs, Château de Bressuire, Bressuire, France
2008 Territoires du monde, artothèque de Vitré, Vitré, France
2008 Décembre & La Clôture, résidence des 15ème Rencontres de la Jeune Photographie

Internationale de Niort, Le Moulin du Roc, Niort, France
2007 Tangente, Festival Off au Couvent, Les Rencontres d’Arles, France
2002 Tangente, résidence des 8éme Rencontres de la Jeune Photographie Internationale

de Niort
Le Moulin du Roc, Niort, France

Books & Publications/Livres & Publications

2015 Dédale, Poursuite éditions
2013 Rester, Poursuite éditions
2010 Tangente, Poursuite éditions, préface d'Isabelle Tessier
2005 -Bêtes Humaines, éd. CRP Nord Pas-de-Calais

(ouvrage collectif sur l'histoire du chemin de fer. Photographies de Pierre Devin,

Bernard Plossu, Laurent Chardon)
-Sensible n°11, éd. CRP Nord Pas-de-Calais(plaquette individuelle, extraits de

Tangente)
-Le Monde Diplomatique, n°620 éd. du mois de novembre(illustration de l'article

Variations sur l'usage du coup d'état en Mauritanie)

---------------------------------------------------------------------------------------

Collections

Centre d'Art Contemporain Photographique Villa Perrochon, ville de Niort, France
Centre Régional de la Photographie Nord Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines, France
Artothèque de la ville de Vitré, Vitré, France
Musée de la Photographie André Villers, Mougins, France
Le Carré d’Art, Chartres-de-Bretagne, France

" Fuyant les habitudes du quotidien, Laurent Chardon décide en janvier 2002 de prendre la tangente en direction d’Oulan-Bator capitale de la Mongolie, point de contact et destination finale d’un trajet effectué depuis Moscou à bord du Transmongolien.(...)

L’exploration de la ville choisie génère une posture proche de la dérive, procédé situationniste visant à se déplacer en ville selon « une technique du passage hâtif à travers des ambiances variées » (Guy Debord, bulletin n°2 de L’Internationale situationniste, décembre 1958).(...)

Pour capter et rendre compte de la rudesse de ce paysage glacial, austère et disloqué, assombri dans la journée par une fumée de charbon, le photographe préfère un appareil jouet à un plus sophistiqué, originellement sélectionné pour l’accompagner dans sa quête.

Cet appareil devient le reflet d’une perception vécue comme une modalité originale de la conscience et de la sensation telle que Maurice Merleau-Ponty la décrit dans Le visible et l’invisible : « Le regard est une variante de la palpation tactile, il enveloppe, palpe, épouse les choses visibles … Il y a empiètement, enjambement, non seulement entre le touché et le touchant, mais aussi entre le tangible et le visible.(...) ”
Isabelle Tessier