logo

Photo)(Store – Stakeout Diary

Yukichi WATABE

Stakeout Diary

Taille de papier : 28cm x 35cm
Taille d'image : 22cm x 32cm
Médium : Tirage argentique sur papier baryté
Edition : open

Paper size : 28cm x 35cm
Image size : 22cm x 32cm
Medium : Gelatin silver print on baryta paper
Edition : open


Yukichi Watabe est le premier photographe japonais à avoir obtenu l’autorisation d’accompagner la police pour documenter une enquête criminelle : “l’affaire du corps coupé”. Le 13 janvier 1958, on découvre non loin du lac Sembako des restes humains dans un bac à huile : deux phalanges, un nez et un pénis. La police retrouve le lendemain un cadavre défiguré, émasculé et rongé par l’acide. L’affaire qui paraissait a priori banale piétine. Deux enquêteurs sont dépêchés de Tokyo pour prêter main forte à la police locale : Tsutomu Mukaida, chef de la préfecture de police de Tokyo et Katsumi Midorikawa, inspecteur de police de la préfecture d’Ibaraki.

Invité à suivre l’inspecteur en chef dans son travail, Yukichi Watabe nous fait pénétrer dans les coulisses d’un fait-divers sordide et lève le voile sur un univers empreint de l’esthétique des films noirs. Le sujet du reportage n’est ni le meurtrier ni la victime, mais l’enquête elle-même. Tsutomu Mukaida y tient le rôle principal. Revêtu d’un costume surmonté d’un grand imper à la Bogart, une casquette anglaise vissée sur le crâne, il traverse clope au bec les ruelles des quartiers chauds des environs de Tokyo et d’Ibaraki. Yukichi Watabe le suit dans ses pérégrinations quotidiennes et garde en mémoire les interrogatoires, prises de notes, coups de fil.

Mais plus qu’une simple fenêtre ouverte sur l’enquête menée par Tsutomu Mukaida et Katsumi Midorikawa, ces images ont une valeur documentaire extraordinaire. Le Japon des années 1950 aura rarement été montré sous ce jour. On découvre un paysage dévasté, meurtri par les traumatismes de la défaite et de l’occupation, mais également traversé par les mutations amorcées par la sortie de la Seconde Guerre mondiale. En dépit de l’essor économique, les Japonais sont vivement marqués par les blessures de la guerre. Beaucoup d’entre eux basculent alors dans la misère physique et morale. Yukichi Watabe nous donne accès à l’une des périodes qui compte le plus grand nombre de crimes sordides, de meurtres atroces et d’enlèvements d’enfants. Son reportage constitue un document unique en son genre témoignant de la vie quotidienne japonaise de l’après-guerre.

Pour la commande et le prix / For pricing and orders

YW-Stakeout-002

YW-Stakeout-004

YW-Stakeout-007

YW-Stakeout-008

YW-Stakeout-009

YW-Stakeout-010

YW-Stakeout-011

YW-Stakeout-012

YW-Stakeout-013

YW-Stakeout-014

YW-Stakeout-015

YW-Stakeout-016

YW-Stakeout-017

YW-Stakeout-018

YW-Stakeout-019

YW-Stakeout-020

YW-Stakeout-021

YW-Stakeout-022

YW-Stakeout-023

YW-Stakeout-024

YW-Stakeout-025

YW-Stakeout-026

YW-Stakeout-003

YW-Stakeout-001

YW-Stakeout-005

YW-Stakeout-006

YW-Stakeout-027

YW-Stakeout-028

YW-Stakeout-029

YW-Stakeout-030

YW-Stakeout-031

YW-Stakeout-032

YW-Stakeout-033

YW-Stakeout-034

YW-Stakeout-035

YW-Stakeout-036

YW-Stakeout-037

YW-Stakeout-038

YW-Stakeout-039

YW-Stakeout-040

YW-Stakeout-041

YW-Stakeout-042

YW-Stakeout-043

Photo)(Store contact form

For pricing and orders please use this form

Votre nom / Your Name (obligatoire)

Votre email / Your Email (obligatoire)

Photo Number

Votre message