logo

record vol. 10 « Contrasted Places & Sakura »

Takehiko Nakafuji et Gilles Roudière, Yang Seug-Woo et Mao Hisatsuka

Conférence: Rencontre et débat le samedi 17 mai à 18h avec Takehiko Nakafuji, Gilles Roudière, Yang Seung-Woo animé par Sophie Cavaliero, coauteur de Révélations, ouvrage sur la photographie japonaise contemporaine et collectionneuse de photographies japonaises

Organisé par: in)(between. gallery
Communication et relations presse :
press @ inbetweengallery.com


Exposition du 15 Mai au 21 Juin 2014

Vernissage : le 15 Mai du 19h à 22h
en présence des photographes

Record vol.10 "Contrasted Places" qui regroupe le travail de Takehiko Nakafuji et Gilles Roudière.

Les deux photographes ont en commun une esthétique largement inspirée de la photographie japonaise d’après-guerre, une pratique très spontanée et intuitive de la prise de vue ainsi qu’un sujet de prédilection : les villes en transition d’Europe centrale et orientale. Par le biais d’un grain fort, de contrastes marqués, d’angles de vue désaxés et d’imperfections assumées (comme le flou ou de fréquentes surexpositions), leurs clichés argentiques en noir et blanc s’inscrivent dans la filiation de Daido Moriyama, dont les deux photographes se réclament ouvertement. Plus que le fruit d’une construction réfléchie et mûrie, leurs images témoignent d’une réaction organique à l’extérieur, suscitée par des promenades immersives, à la fois contemplatives et méditatives, dans les lieux qu’ils visitent. La différence entre les deux artistes réside dans le curseur de leur rapport à la réalité : là où Nakafuji s’inscrit davantage dans une veine documentaire au travers de son illustration des réalités sociales, Roudière s’emploie à capter l’âme d’un espace en en illustrant les éléments les plus intangibles.

record vol. 10 - “Sakura” autour de la série photographique réalisée par Mao Hisatsuka et Yang Seung-Woo.

a japonaise Mao Hisatsuka et le coréen Yang Seung-Woo forment un couple de photographes. Si chacun travaille à ses propres projets, ils utilisent également tous deux ce médium pour capturer l’instantanéité de leur vie commune, révélant une sorte de journal intime.

Les deux artistes se sont rencontrés alors qu’ils étaient encore étudiants. La série remonte aux origines de cette histoire d’amour et s’ouvre sur leur expédition d’Hanami, coutume japonaise qui consiste à se rendre auprès des cerisiers pour admirer leur floraison. Yang raconte qu’à chaque printemps il allait voir les cerisiers en fleurs, mais que cette sortie commune est la première au cours de laquelle il a vraiment apprécié leur beauté. Ce souvenir donne son nom à la série, Sakura signifiant « le cerisier » en japonais. A partir de cet acte fondateur, les deux artistes ont naturellement pris l’habitude de se photographier mutuellement, y compris dans les moments difficiles de leur histoire. Mariés en décembre dernier, ils ont pour intention de continuer ce travail d’archive en y incluant leurs enfants, jusqu’à ce que la mort les sépare.

Gilles Roudière

Takehiko NAKAFUJI

Yang Seung-Woo et Mao Hisatsuka

workshop

Gilles Roudière, Yang Seung-Woo et Takehiko Nakafuji

Jour 1 : le 17 mai de 11h à 18h

  • Présentation par Gilles RoudièreYang Seung-Woo et Takehiko Nakafuji des techniques photographiques et en option un petit portfolio review (donc amenez quelques tirages ou images numériques)
  • Introduction basique de la street photography
  • Les appareils argentiques et numériques, pourquoi pas ?
  • Street shooting (prise de vue en extérieur)
  • Développement des films par in)(between

Tous les participants sont invités à la conférence avec les 3 artistes animé par Sophie Cavaliero coauteur de Révélations, ouvrage sur la photographie japonaise à partir de 18h.

Jour 2 : le 18 mai de 11h à 18h

  • Sélection des photos pour tirage en chambre noire ou Lightroom
  • Tirage en chambre noire pour l’argentique
  • Traitement et tirage numérique

Les 3 artistes présenteront ces techniques de tirages et travailleront avec les photos des participants.

Inclus dans le prix (70 euros)
Pour les participants qui voudraient travailler en argentique

  • Film 35mm 400 iso 24 expo.
  • Développement du film
  • Numérisation des négatifs
  • Tirage en chambre noire

Pour les participants qui voudraient travailler en numérique

  • Traitement numérique avec Lightroom
  • Tirage numérique

En option

  • Il y a quelques appareils argentiques à disposition

 

Past Exposition List